AMELAEThèmes de recherche Représentation du bruit Afficher le menu principal

Représentation du bruit

La proposition de méthodes permettant une estimation fine des niveaux de bruit en milieu urbain est essentielle, d’une part pour estimer les niveaux auxquels sont soumis les citadins, et d’autre part pour proposer des méthodes permettant de réduire les nuisances sonores. 

  

Cartographie du bruit en milieu urbain

La production de cartes de bruit est un élément essentiel de communication pour permettre aux citadins de connaître les niveaux de bruit auxquels ils sont soumis. Les agglomérations de plus de 100 000 habitants sont d’ailleurs tenues par la législation de diffuser une cartographie du bruit routier. Dans ce cadre, le LAE travaille à l'amélioration des moyens de production des cartes de bruit.

                                       

Par exemple, une méthode de production de cartes de bruit, s’appuyant sur un Système d’Information Géographique (SIG), a été récemment proposée. L’idée est d’intégrer au SIG un module de prévision des niveaux de bruit, couplé aux fonctionnalités des outils SIG : estimation des expositions, calcul d’indicateurs géographiques, etc. Ces travaux se font en collaboration avec "l'atelier SIG" de l'IRSTV, à l'aide de l'outil (libre) OrbisGIS.

En parallèle, le LAE conduit des travaux de recherche pour tester la possibilité de réaliser des cartes de bruit s’appuyant directement sur la mesure. En particulier, la collecte de mesures mobiles géo-référencées (par exemple par le biais de Smartphones), pourrait permettre d’estimer à moindre coût la répartition spatiale et l’évolution temporelle des niveaux de bruit. L'objectif est d’impliquer davantage les citadins dans la production des cartes, au travers de réseaux de mesures participatifs.

  

  

  

Vers des approches plus globales

Le bruit ne peut pas être réduit à sa simple dimension quantitative. Des travaux récents, menés par des partenaires du LAE, ont montré l’apport d’approches plus qualitatives, s’appuyant sur la structure physique du son (spectre du bruit, évolution des niveaux, pics de bruit, etc.) pour caractériser les ambiances sonores.

Afin de prendre en compte ces dimensions, le LAE participe à une analyse multidimensionnelle de la qualité environnementale des quartiers, tenant compte de la qualité de l’air et du ressenti thermique des citadins. Cette approche permet de croiser les approches sciences physiques et sciences humaines et sociales au travers d’une recherche transdisciplinaire, qui interroge la qualité environnementale au moyen de mesures et modélisations physiques, et également d’enquêtes sociales.

Enfin, l’aspect multidimensionnel du bruit fait également l’objet d’une recherche multidisciplinaire faisant intervenir des partenaires spécialisés dans la modélisation du trafic routier, et d'autres s’intéressant à la dimension perceptive du bruit. Le but est de proposer des méthodes permettant d’estimer l’impact du bruit de trafic sur l’environnement sonore et sur la pollution, afin de pouvoir préconiser des solutions de gestion du trafic routier ayant un faible impact environnemental. 

  

Projets de recherche du LAE associés à cette thématique